​© 2015 - Isabelle Dumont

Créé avec Wix.com

 

''Mon projet Bébé !"

 

J'ai consulté Isabelle sur les conseils d'une amie. À vrai dire à cette époque j'étais assez désespérée, ayant épuisé tous les ressorts de la procréation assistée : inséminations, fécondations in vitro de type Icsi... Les embryons fécondés que nous avions obtenus avec mon mari ne s'implantaient pas et c'était usant de tout devoir recommencer, si près du but. Je sentais que j'avais repoussé trop loin mes limites physiques et l'idée de devoir recommencer tout le protocole me minait. 

Du coup, quand cette amie m'a proposé un autre chemin, une autre façon d'aborder le problème, j'ai accepté sans pour autant y mettre un quelconque espoir. Après tout, au point où j'en étais, je me disais : "Et pourquoi pas ? "

Je suis donc allée voir Isabelle. Comme j'étais suivie psychologiquement pour toutes ces épreuves, parmi ses talents de coach Isabelle a appliqué ce qu'elle appelle le «voyage intérieur». Je n'avais aucune idée de quoi il s'agissait. Elle m'a proposé des sortes de petits voyages qui s'apparentaient un peu aux rêves éveillés. Au début, j'avoue avoir trouvé ça très étrange. Mais je me suis laissée porter. 

Je dirais qu'Isabelle m’a d’abord aidée à faire le ménage à l'intérieur de moi. En me tenant la main, elle a vu que l'espace dans lequel les bébés devaient s'implanter n'était pas libre. Quand elle m'a dit ça, des larmes se sont mises à couler sur mes joues et j'ai compris que j'étais encore habitée par un avortement très précoce que j'avais eu pendant mes années d'étude. Et en effet, il n'y avait pas de place, elle était déjà occupée. 

Isabelle ne m'a pas seulement aidée à faire de la place, elle m'a permis de réaliser que cette première grossesse pouvait m'aider  à en accepter une autre, que cet enfant que je n'avais pas eu pouvait tendre la main à celui qui viendrait. Cette image m'a permis, je crois, de faire la paix avec moi-même et de m’ouvrir à un nouveau possible. Mais à ce stade, je n'en étais pas encore consciente.

Une deuxième étape a été très importante. Alors que je voyais Isabelle depuis quelques mois, j'ai eu, étrangement un retard de règles de plus de dix jours. Moi qui avais toujours été réglée comme une horloge, j'étais toute déstabilisée. J'ai d'abord cru à une grossesse mais après moult tests tous négatifs, j'ai abandonné cette hypothèse. Je me suis alors dit que mes règles ne reviendraient jamais, que c'était terminé pour moi. Quand j'ai retrouvé Isabelle et lui ai parlé de mon problème elle m'a immédiatement rassurée, cela faisait partie du processus.  Après des années de traitements qui m'avaient mises sur des cycles chimiques plus ou moins longs, et par ce travail avec elle, je venais enfin de retrouver mon cycle naturel. Rétrospectivement, je peux dire que cette étape aura été centrale dans mon travail avec Isabelle.  

 

Un jour Isabelle m'a dit qu'elle me trouvait prête : j'avais encore un embryon congelé à me faire implanter et je voulais qu'elle m'accompagne dans ce processus. Alors que j'étais psychologiquement forte, les gynécologues de la procréation médicalement assistée on raté mon ovulation, rendant le transfert impossible. J'étais désespérée... Mon travail m'emmenant à l'étranger, je ne voulais plus entreprendre de nouveau transfert. J'avais besoin d'une pause.

Un mois plus tard, alors que je m'apprêtais à prendre l'avion, je remarque un petit retard de règles. N'y croyant pas, je réalise tout de même un test de grossesse et constate, ahurie, que je suis enceinte. Une grossesse spontanée !! Alors que nous étions persuadés, les médecins, mon mari et moi-même que c'était devenu impossible ! Isabelle avait raison, j'étais prête!!

Aujourd'hui, je lui suis très reconnaissante ! Je suis convaincue que notre travail ensemble m'a permis de tomber enceinte. Même pendant la grossesse, elle a été d'un grand soutien pour que je puisse garder le cap et la mener à bon port, rester dans l’instant présent et me faire confiance.

 

Alors je conseille aux femmes dans mon cas de ne pas seulement convoquer la médecine classique mais d'essayer aussi d’autres alternatives. Ça ne peut pas faire de mal et assurément, dans mon cas, ma rencontre avec Isabelle m'a fait beaucoup de bien !! Je suis désormais maman d'un adorable petit garçon. 

 

 "Agrandir la famille"

 

Nous essayions d’avoir notre petit n°2 depuis 3 ans. Médicalement rien d’anormal. J’ai essayé à peu près toutes les médecines alternatives sans succès.

Mais intérieurement je me doutais que cela venait d’un blocage psychologique suite à un 1er post-accouchement compliqué médicalement et psychologiquement. J’ai hésité très longtemps aller voir une psychologue, psychothérapeute ou coach. Dans mes croyances on consulte ces personnes quand on ne va pas bien dans le sens « problème psy ». En plus je ne savais pas lequel choisir.

Finalement une amie m’a « forcée » à prendre rendez-vous chez Isabelle, je me suis dit que c’était l’occasion d’essayer, rien à chercher. J’ai tenté et heureusement. Je suis venue chez Isabelle pour parler bébé, et finalement je me suis rendue compte que j’avais d’autres « barrières » à lever avant, notamment familiales. J’ai réalisé tellement de choses que je ne soupçonnais même pas. Cela m’a libérée.

 

Finalement après quelques séances « famille », j’étais libre dans ma tête de penser « bébé ».

Parallèlement au coaching nous faisions des inséminations à l’hôpital. "Heureux hasard" la dernière insémination avant la FIV a eu lieu quelques jours après mon déclic « bébé » lors de ma séance avec Isabelle… Et je suis tombée enceinte.

Sans l’aide d’Isabelle je n’aurais pas levé mes blocages. Merci !

J’ai très apprécié sa démarche intuitive, sa bienveillance. Souvent au début de la séance, je n’avais pas vraiment envie de parler de ce que je ressentais réellement, je parlais donc avec ma raison/mon cerveau. Elle le détectait à chaque fois. Elle réussissait finalement à me faire parler sur mes émotions/ce que j’avais vraiment au fond de moi. Je crois avoir consommé tous ses mouchoirs. 

En plus d'être maman une seconde fois, ce coaching m’a apporté bien plus que ce que je venais chercher. Je ne peux que vous la conseiller.